Times Square a ici vu disparaître sa pollution visuelle et ses multiples publicités, qui furent à une époque autant d’appels à une consommation sans limite. Progressivement, la nature fut introduite dans la ville, colonisant le moindre espace et la moindre paroi, recouvrant les sols de vastes pelouses et d’arbres en fleurs, dont l’esthétisme améliora considérablement le cadre de vie des habitants. La ville de New York, qui devrait atteindre les 9 millions d’habitants en 2030, est a l’origine de l’un des projets de transformation urbaine les plus ambitieux qui soient en matiere environnementale. Intitule PlaNYC 2030, ce projet regroupe 127 initiatives qui devraient transformer le visage de la ville dans les prochaines annees. Depuis 2009 et jusque 2017, c’est 1 million d’arbres qui ont ete plantes dans l’immense cite. L’optimisation energetique de tous les batiments est en cours, a l’image du plus celebre d’entre eux, l’Empire State Building qui, des 2009, avait fait remplacer ses 6 500 fenetres et renove entierement ses systemes d’aeration et de chauffage. La revolution environnementale est donc deja en cours dans cette ville, ou les pistes cyclables se sont multipliees, ou l’ancienne ceinture de chemin de fer aerienne (High Line) a ete transformee en immense jardin suspendu, et ou des projets de parcs publics souterrains sont en cours de conception dans les anciennes stations de metro…