Il y a dix ans jour pour jour, le monde fut frappé par l’une des plus grandes catastrophes nucléaires de l’histoire au Japon, à Fukushima. Trois ans plus tôt, en 2009, Yannick Monget dénonçait le risque de voir une nouvelle catastrophe nucléaire se produire, et toucher un pays riche et technologiquement à la pointe comme la France ou le Japon. Dans son ouvrage « Terres d’Avenir », il allait jusqu’à envisager un accident sur l’un des sites nucléaires proches de Tokyo, Tōkai ou Fukushima. A peine trois ans plus tard, la réalité rattrapa la fiction et le scénario redouté se produisit, comble du hasard, justement sur ce site. Aujourd’hui, c’est le Premier ministre Japonais de l’époque, Naoto Kan lui-même qui partage dans « Hopes » son témoignage sur cet accident qui a radicalement changé le regard qu’il porte sur l’énergie nucléaire. Crédit photo : DR